Le musée des santons et des traditions provençales à Fontaine de Vaucluse

santons

Si vous passez par le petit village de Fontaine de Vaucluse, arrêtez vous au musée des santons et des traditions provençales.
C’est un lieu que les habitants du village comme les touristes affectionnent particulièrement.
En effet plus de 2000 santons de toutes tailles façonnés par 95 maîtres santonniers vous attendent.

Visite d’un musée peu commun, où les santons sont rois

Que serait la Provence sans son art typique et ses traditions spécifiques ? Alors certes tous les villages de Provence « ne chantent » pas Pagnol, mais certains en sont presque des caricatures pour notre plus grand bonheur.
En effet entre les pastorales, les représentations de danse et le musée des santons, vous vivrez un vrai conte de fées. Pour peu bien sûr que vous soyez un amoureux des récits de Jean Giono ou de Marcel Pagnol. Au détour des petites routes pavées du village venez visiter l’écomusée. Vous y découvrirez pour la première fois ou toujours avec le même plaisir les santons incontournables de la crèche. Et bien d’autres nouveautés. Vous aurez également la chance de voir de près la plus petite crèche du monde : 39 santons dans une petite coquille de noix.

Des santons toujours fabriqués dans la tradition

Tous les (bons ?) santonniers le savent. Les santons sont fabriqués à partir d’argile rouge. Ce matériau permet une grande souplesse de façonnage et d’être cuit sans risque de s’effriter ou de s’abîmer. A la sortie lorsque le santon est sec, il suffit de le peindre à la main minutieusement.
Dans la maison Santon Richard, vous pouvez même voir le maître santonnier à l’oeuvre dans son atelier. Il vous expliquera avec passion son métier et comment il est devenu à 16 ans le plus jeune santonnier de France.
Il a hérité de ses parents sa passion pour les santons. Et 35 ans après il continue à façonner et peindre ces petits sujets qu’il affectionne tant !


Le créateur de La Machine à Lourmarin pour les Carnets de voyage

lourmarin

Les 13 et 14 avril 2019, aura lieu à Lourmarin le 2ème festival international « Carnet de Voyage en Provence ».
Au programme des carnettistes qui vous inviteront au voyage à travers des ouvrages, des conférences ou encore des récits personnels.
Mais également des artistes : peintres, plasticiens, écrivains, etc. Tous rêveurs et qui nous font rêver.
Et « le clou du spectacle », si l’on peut dire, est l’invité d’honneur en la personne de François Delarozière. Le Directeur Artistique de la machine. Pardon, LA machine. Vous savez les spectacles impressionnants avec des machines énormes ? Ca y est vous y êtes ? Hé bien si vous voulez rencontrez le génial inventeur de l’éléphant ou du dragon, rendez-vous à Lourmarin.

Lourmarin, un village qui prend des allures de mégalopole l’été (ou presque)

Si vous ne situez pas bien Lourmarin, sachez que c’est dans le Luberon.
Ce petit coin de paradis provençal « découvert » il y a quelques années par le monde entier semble t’il… Aujourd’hui c’est un lieu incontournable du tourisme français et étranger. Et évidemment les hôtels de charme et les restaurants ne manquent pas à Lourmarin, pour satisfaire une clientèle toujours plus nombreuse mais également plus exigeante.
C’est devenu également un repaire d’artistes et de créateurs en vogue de tous genres. Aujourd’hui Lourmarin allie beauté des paysages, escapades nature, culture et bien-être. Il y en a pour tous les goûts. Aussi si vous venez assister au festival international « Carnet de Voyage en Provence », profitez-en pour rentabiliser votre week-end pour vous promener !

Un Spa d’exception dans Lourmarin

Souvent, escapade ou week-end rime avec « cocooning » ou « farniente ». Cela tombe bien. Lourmarin abrite un de ses secrets les moins bien cachés : un véritable espace beauté et détente au Spa de l’Hôtel Bastide de Lourmarin.
Aussi que vous ayez passé la journée à crapahuter dans les belles collines du Luberon ou au contraire à vous faire dorer la pilule au bord de la piscine, n’hésitez pas à aller vous faire chouchouter. Certain.e.s touristes se rendent même à Lourmarin pour ce moment hors du temps entre des mains professionnelles.

 


Lou pistachié, un santon emblématique de la crèche

Lou pistachié en provençal ou le pistachier (en français) est un santon très important dans la crèche provençale même s’il est moins connu que certains de ses camarades comme le Ravi ou les bergers.
Il n’en reste pas moins emblématique dans l’histoire de la naissance du petit Jésus. Surtout depuis la Pastorale Maurel créée en 1844.
La pastorale provençale est une pièce de la nativité parlée et chantée au moment de Noël.
Cette pièce traditionnellement présentée en 4 actes (même si officiellement elle en compte 5) entièrement en provençal met en scène plusieurs personnages importants de la crèche, dont Lou pistachié.
Il a ainsi gagner ses galons de santon de Provence officiel

L’origine du nom de ce santon n’est pas innocente

Aujourd’hui on dirait de lui que c’est un Don Juan. Mais la vérité est là.
Lou Pistachié doit son surnom au pistachier. Cet arbuste qui pousse dans la garigue provençale a la réputation de donner des fruits aphrodisiaques.

Et si vous avez l’occasion de voir ou d’écouter une pastorale vous verrez que ce surnom lui va parfaitement, en tous cas dans celle de Maurel.
C’est pour le moins un santon atypique.

Lou pistachié, un santon à la personnalité multiple

Le pistachier est un santon particulier à bien des égards. Selon ses « créateurs » il a des personnalités différentes. Du coup et la façon de le représenter est diverse.

Antoine Maurel le fait apparaître comme un peureux doublé d’une ivrognerie notoire. Egalement beau parleur, coureur de jupon, avec un grand poil dans la main. Il aurait aussi vendu son ombre au Boumiam (bohémien) contre une bourse d’argent.
Dans ce rôle là, on verra souvent le santon de Lou Pistachié débraillé avec une seule bretelle.

Cependant d’autres pastorales, comme celle d’Audibert par exemple le présentent simplement comme un très grand chasseur mais très maladroit, qui tuera son premier lièvre lors de la nativité.

Dans tous les cas Lou Pistachié apporte à la crèche deux paniers plein de victuailles : le premier déborde de morue salée et de saucisses, le second est empli de fougasses et de pompes à l’huile.
Son santon a souvent les bras bien chargés !


La tradition des santons de Provence plus ancrée que jamais…

traditions provençales

Les traditions provençales sont partout : dans le sport, le style vestimentaire ou encore la fête. Mais ce qu’on connaît et qu’on aime le mieux ce sont les traditions rattachées à Noël. Il est vrai que Noël en Provence c’est tout un art. Que ce soit dans la nourriture (le gros souper, les 4 mendiants et les 13 desserts…) ou dans les décorations et plus particulièrement la crèche avec ses santons.

Transmise de génération en génération, la tradition de la foire aux santons ne cesse de faire rêver petits et grands chaque année.

Anciennement, les santons de Provence étaient fabriqués en mie de pain. Mais ce n’est que bien plus tard que  l’argile rouge a été privilégiée afin de réaliser des figurines plus solides. La solidité des santons s’est également améliorée grâce à la cuisson de l’argile.

La fabrication des santons de Provence

La fabrication d’un santon demande un savoir faire et un travail méticuleux. Les santonniers exercent en général leur métier de génération en génération. Pour arriver à fabriquer un santon, le santonnier passe par différentes étapes : Tout d’abord, il réalise un modèle en argile crue, ensuite il confectionne un moule en plâtre. La dernière étape du moulage consiste à affiner les formes à la main. Une fois le moulage terminé, les santons peuvent être réalisés puis cuits. La dernière étape donne vie au santons grâce aux couleurs lumineuses de la peinture à l’huile.

Les santons Richard

Si vous recherchez des santons de qualité pour embellir vos crèches les santons Richards vous proposent toute une collection de santons bien différents les uns des autres. Vous trouverez entre autres le cordonnier (7 cm) le cireur de chaussures (7 cm) mais aussi de magnifiques décors tels que la maison du fleuriste etc…

Toutes les créations réalisées chez les santons richards sont fabriquées en argile rouge et selon la tradition provençale.

Si vous êtes vraiment passionné de santons de Provence, vous pouvez visiter l’atelier des Santons Richard. Ce dernier se situe au 955 chemin Bouenhoure-Haut à Aix-en-Provence.  Pour plus de renseignements, vous pouvez également joindre l’atelier au 04 42 20 10 15.

 


Un blog fromage ?! Souriez et dites cheeeeese !!!!

blog fromage

Un blog fromage et terroir, kézaco ? Hé bien disons que c’est un blog consacré aux produits de la ferme en général avec un accent particulier sur le fromage.
Oh je vous vois venir… Tout le monde peut parler « fromages » certes, mais il y a des « experts » dans le domaine. Pas besoin d’être maître fromager pour en parler, mais quand même… Le fromage on l’aime tous, mais certains plus que d’autres. C’est comme ça qu’est apparu le « blog fromage« .

Zoom sur le blog fromage, un blog gourmand et authentique !

C’est l’histoire d’une copine (et le mot n’est pas choisi par hasard car le blog s’appelle « la-copine« ) qui, de toute petite, est intolérante au sucre.
Alors que les choses soient claires, intolérant ne veut pas dire « n’aime pas » mais clairement « ne supporte pas » dans tout son sens. Ce n’est pas compliqué, si elle mange du sucre, elle est malade… Donc intolérante au sucre, et, qui a reporté sa gourmandise sur le fromage. Et comme toute bonne « copine », c’est une vraie pipelette. Et elle a décidé de nous faire partager sa passion pour les tomes, carrés et autres pavés à travers un blog fromage.
Ici pas de chichis, que de l’amour ! Vous y trouverez des recettes, des accords mets-vins mais aussi des histoires hyper-chouettes comme celle des artisons ou encore des citations rigolotes autour du fromage.

Le blog fromage met l’eau à la bouche et les papilles en extase

Si vous n’avez jamais entendu parler de la « fourme de Montbrison » ce n’est pas grave bien entendu. Quoi qu’en Auvergne et plus particulièrement dans la Loire, cela pourrait presque être considéré comme un crime ^^).
Mais la copine vous aide à remédier à ce grave manquement de goût !

blog fromage fourme montbrison
Cette fourme de Montbrison il est difficile d’en parler car ce fromage se découvre, s’apprivoise, s’apprend et quand on l’a eu une fois en bouche, on est amoureux… Mais il est bien difficile de raconter ce qu’on ressent tant qu’on ne l’a pas réellement connu. Mais le blog fromage s’efforce de vous faire partager ses amours bleues. Et rien qu’à la lecture de ces articles, on a le palais en émoi…


Le Ravi de la crèche : un santon pour le moins important !

ravi de la crèche

Dans les crèches de Noël, on trouve toujours un tas de santons plus ou moins importants. Evidemment il y a les incontournables (Joseph, Marie, le petit Jésus placé le 24 à minuit, l’âne, le boeuf, etc.) et d’autres un peu plus fantaisistes : le livreur de journaux, la ramasseuse de patates…
Il est vrai que l’imagination des santonniers n’a pas de limites. Mais il y a quand même des figures emblématiques, comme le Ravi !

Le Ravi de la crèche, un santon que tout le monde adore

En provençal, le ravi ou le « fada » (qui signifie littéralement « possédé par les fées ») est un idiot du village. Dans le temps chaque village possédait son idiot ou son ravi.
Un personnage un peu simplet mais pas méchant pour deux sous qui avait souvent un air un peu ébahi. On disait souvent que ces innocents étaient touchés par la grâce divine.
Et cet « amalgame » n’est pas sans fondement.
En effet le Ravi de la crèche est souvent représenté avec les bras levés au ciel en signe d’émerveillement devant le miracle de la nativité.
Son comportement prête à sourire avec bienveillance. Le Ravi est un homme bon, toujours prêt à s’extasier, ami des enfants et rendant volontairement service.

Le Ravi peut être accompagné mais lui seul est indispensable

Il n’a pas de fonction précise dans la crèche : il annonce seulement la joie. Il nous montre le chemin du bonheur (et c’est déjà pas si mal :)).
En toute simplicité, le Ravi trouvera sa place près du petit Jésus qui reposera dans une mangeoire avec du foin.
Si vous voulez donner une compagnie au Ravie, vous pouvez lui associer la « ravido »ou encore la « femme du Ravi » ou bien « l’étonné », sorte de valet qui a les bras dans la même posture que le Ravi de la crèche.
Mais les puristes ou traditionalistes vous diront que seul le Ravi est nécessaire (et ils n’ont pas tout à fait tort ^^)

 


Où trouver des cadeaux de Noël en Provence ?

cadeaux de noel provence

Les fêtes approchent et vous êtes sensibles au savoir-faire local et à la production artisanale de notre belle Provence. Vous cherchez des idées de cadeaux de Noël en Provence, voici quelques idées pour acheter local auprès d’artisans made in Provence.

Offrir un cadeau de Noël made in Provence

Dans notre belle région, nous avons la chance d’avoir beaucoup d’artisans et de produits typiques de Provence, fabriqués par des artisans de qualité.

Le savon de Marseille, made in Provence

Voici un cadeau de Noël 100% naturel et 100% made in Provence qui fera le bonheur de vos amies en France et à l’étranger. Faire-valoir de notre artisanat local, vous pouvez trouver de vrais savons de Marseille auprès des savonneries locales comme : la Savonnerie Marius Fabre ou la savonnerie du Fer à Cheval.

Les santons de Provence

Le cadeau de Noël typique de Provence qui ne connait pas la crise car il est porteur de la mémoire de nos artisans provençaux, c’est le joli santon de Provence.  Originaire de la ville d’Aubagne, vous pouvez trouver aussi de très bons santonniers sur Aix en Provence également qui les façonnent dans la plus pure tradition santonnière. C’est le cas de la maison des santons Richard, artisans santonniers depuis plus de 40 ans. 

artisan santonnier cadeaux de noel

Et qui fût le plus jeune santonnier de France, qui a 16 ans, a réalisé les santons « la partie de carte ». Une passion familiale qu’il a voulu perpétué pour son père.

Sculpture sur bois, artisanat provençal

Cet art de sculpter le bois prend sa source en 1956 lors du fameux gel qui ravagea une grande partie des oliviers de Provence.

Le bois fut alors réutilisé pour produire différentes formes de bois comme des planches à découper, des saladiers, des coupes à fruits, mais aussi des objets de décorations ou des sculptures.

Et vous, qu’avez-vous prévu comme cadeaux de Noël ?

 


Les bergers dans la crèche provençale: des santons importants

Dans la crèche provençale qu’on expose à côté du sapin pendant les fêtes de Noël, il y a des santons qui ont un peu plus d’importance. ils ont un peu plus leur place que d’autres… Ce n’est pas discriminant, loin de là.
Mais il faut avouer aujourd’hui que les crèches sont parfois loin de représenter « juste » la scène de la Nativité. Il y a tellement de santons qu’on peut construire de véritables petits villages. Mais parmi les figures de proue, on note les bergers. Ces santons sont un incontournable.

Zoom sur les santons des bergers

Si les bergers ont autant d’importance dans une crèche provençale (mais également pastorale), c’est parce que ce sont des personnages bibliques.
En effet des anges ont avertis des bergers qui se trouvaient non loin de Bethléem de la naissance de Jésus (le Sauveur).
Ils étaient 11. Dans une crèche provençale, ils se nomment Bartoumièu, Nourat, Jaque, Micoulau, Matièu, Roubin, Chiquet, Flouret, Tistet, Meissemin et Goustin. C’est également à eux qu’incombe de répandre la Nouvelle.

A plus d’un titre les bergers sont des personnages « sacrés ». D’abord ils ont été les seuls avec les Rois Mages à avoir vu Jésus dans l’étable quelques heures après sa venue au monde. Ensuite les bergers étaient reconnus comme dignes de confiance et courageux. Il y a énormément de référence dans la bible sur les bergers. Il n’est pas étonnant donc que les santons des bergers soient aussi présents dans une crèche provençale.

La crèche provençale, pastorale et maintenant laïque

Une crèche laïque peut paraître grotesque ou encore complètement loufoque voire irrespectueux. Il ne faut pas oublier que la crèche provençale (parmi les premières crèches) devait représenter une scène religieuse. Mais au fil du temps, des décennies, voir des siècles, les santons se sont étendus, diversifiés pour ne plus se limiter à quelques personnages bibliques.
Aujourd’hui on trouve des facteurs, des livreurs de journaux, un cireur de chaussures ou encore des fleuristes. Bref de quoi animer une véritable petite ville…qui n’a rien à voir avec la Bible !
Mais certains se sont pris de véritables passions pour les santons, qu’ils construisent une crèche provençale ou non.


Santons de Provence, mémoire des artisans de Provence

santon de provence memoire artisan

Les santons de Provence connaissent un regain d’intérêt pendant les fêtes de fin d’année et sur les marchés de Noël. Cette ferveur provient du savoir-faire de nos artisans santonniers,. C’est aussi une part de la mémoire de ces métiers d’autrefois qui est valorisée par ces jolis santons. Une belle histoire qui continue d’émerveiller petits et grands.

Origine des Santons de Provence

L’origine des santons remontent à la révolution française. Pendant cette période les églises étant fermées, les croyants ne pouvant plus se rendre dans les églises pour prier et le contact étant rompu avec le clergé, les santons ont vu le jour.

Au départ, les personnes ont commencé à créer quelques petits personnages saints : Marie, Joseph, Jésus. D’où le nom de Santon qui signifie santoun en provençal ou petit Saint.

Au départ, la confection des santons se faisait avec le matériau de base que l’on avait sous la main : de la mie de pain, du papier mâché. Jusqu’à ce qu’en 1798  Jean Louis LAGNEL découvre l’existence de l’argile et de cette terre si facile à façonner.

Le premier santon de Provence vit ainsi le jour à Aubagne !

Les santons, mémoire des artisans d’autrefois

Quels sont ces métiers d’autrefois, métiers d’art, artisanat de Provence que l’on retrouve dans les traditionnels santons de Provence ?

On retrouve bien sûr les métiers liés à la terre : celui de berger, de chevrier, la laitière. Mais aussi des artisans comme le minotier, le rémouleur, le sabotier, le forgeron. Ains que le plus connu de Provence, le peintre Aixois, comme un hommage à Cézanne avec la Sainte-Victoire en toile fond.

peintre aixois santon de provence

Pourquoi ces santons ont-ils une place aussi importante en 2018 ? Parce qu’ils participent à la mémoire de notre histoire, celles de nos grands-parents. Quand aujourd’hui la transmission orale subsiste à peine, il est essentiel de pouvoir conserver un peu de notre vécu et de notre artisanat local, de notre savoir-faire à travers ces petits statuettes en argile, que l’on s’offre pendant Noël.

 

 


La foire aux santons : un évènement empreint de magie et de tradition

Depuis que les santons existent, il y a la foire aux santons.
Des santonniers célèbres et d’autres moins célèbres (mais tout aussi intéressants)  participent à ces événements. C’est l’occasion pour eux de faire valoir leur travail, de montrer leur savoir-faire et de toujours et encore mettre en avant l’artisanat. Car les santons, les vrais, ne sont pas fabriqués à partir de moule en plâtre et peints industriellement. Non môssieur (ou madame).
Les santonniers, ceux qui respectent leur art, font leur travail avec amour…et à la main. Les santons sont façonnés à l’argile et peint au pinceau.
Et une foire aux santons permet de découvrir ou re-découvrir ce métier mais également les différents santons qui voient le jour d’année en année.

La foire aux santons : l’occasion de voir de vieilles connaissances et faire des découvertes

Pour les amateurs de santons, il y a toujours les santons éternels. Ceux qui ont toujours existé, les indispensables. Parmi lesquels on citera pour les animaux, l’âne et le bœuf (évidemment). Et pour les personnages on ne pourra évidemment pas se passer de Joseph, Marie, les rois mages et l’enfant Jésus.
Parce qu’après tout c’est eux qui font la crèche ne l’oublions pas.
Des vieilles connaissances donc. Mais régulièrement remis au goût du jour. Et cela peut donner envie à certains de renouveler leur collection de santons.
Pour d’autres une foire aux santons permet de découvrir des nouveautés.
Et il y en a bien plus que ceux que vous pensez. Les santons sont devenus une véritable institution et vous pouvez maintenant « construire » un village entier avec des santons.

Toute la vie d’un village peut être représentée par des santons

Alors c’est vrai que depuis quelques années on a peut-être quelque peu dérivé de la fonction première d’une crèche. À savoir reproduire chez soi la scène de la nativité. Mais quand on aime on ne compte pas n’est-ce pas ? Et une foire aux santons est l’occasion rêvée d’aller agrandir sa collection et étoffer un peu plus son petit monde magique. Même s’il ne restera pas longtemps en place.
Ces dernières années, on a pu voir l’enfant crieur de journaux, la ramasseuse de pommes de terre, le curé ou encore le facteur !
Alors oui, c’est vrai ! Il n’y avait pas de facteur ni de journaux quand le petit Jésus est né. Mais cela n’empêche pas les amoureux des santons de faire deux « crèches ». Une vrai avec tout ce qui va bien et les personnages principaux. Et une autre pour le fun et le plaisir.


Bientôt Noël : pensez à la crèche et aux santons

santons crèche

Mi-octobre. On est plus près d’Halloween que de Noël, mais nos esprits se tournent déjà sur cette fête familiale et incontournable. On pensez déjà au sapin, aux cadeaux, au menu et bien sûr à la crèche et aux santons.
Dans la plupart des foyers chrétiens, on retrouvera avec plaisir l’étable, les animaux, les rois mages, et bien sûr Joseph, Marie et lorsque la journée du 24 décembre s’achèvera, le petit Jésus sera ajouté dans son petit berceau de paille. Et si cette année, vous étoffiez un peu votre crèche avec de nouveaux santons ?

Des santons nouveaux chaque année

Chaque année les artisans santonniers créent de nouveaux santons.
Si, au départ la crèche était constituée uniquement de l’étable, au fil des ans, certaines crèches sont devenues de véritables petits villages avec tous les personnages importants qu’il convient d’y placer à l’intérieur.
Ainsi parmi les nouveautés de cette année, on retrouvera le santon « La marchande de fromage » , le prieur ou encore des édifices comme la mairie !
Hé oui ! Il est vrai que la crèche d’aujourd’hui a quelque peu dépassé le cadre traditionnel d’antan. Pour le plus grand plaisir toutefois des petits et des grands et surtout des collectionneurs !

Créer sa crèche à son image

Pour certains, la création de la crèche est un véritable moment à partager en famille. Certains vont ramasser de la mousse en forêt ou des petits cailloux pour créer de jolis chemins. D’autres encore, artistes dans l’âme aiment peindre eux-mêmes leurs sujets. Aussi nous avons une bonne nouvelle pour ces derniers ! Il existe des santons à peindre.
Vous pouvez maintenant créer la crèche de vos rêves avec des santons aux couleurs qui vous plaisent !

Quoi qu’il en soit, préparez-vous. le compte à rebours de Noël est lancé et à partir d’aujourd’hui il reste moins de 100 jours avant de fêter la naissance du petit Jésus.


Les marchés de Noël et des santonniers vont bientôt démarrer en Provence, découvrez des idées de sorties en Provence, sur ce nouveau blog gourmand et de terroir.


L’âne et le bœuf : des santons principaux

Dans les crèches, il est une « pièce » incontournable. Il s’agit de l’étable qui a vu naître l’enfant Jésus.
Celui ci est entouré de Joseph et Marie sa mère, mais également des trois rois mages : Melchior, Balthazar et Gaspard. Sans compter les animaux !
Les santons ont tous une histoire…

L’âne et le bœuf, des santons provençaux indispensables

ane et bœuf santons provençaux

Savez-vous pourquoi ces animaux sont placés si près du petit Jésus ? On raconte souvent que l’âne et le bœuf avaient pour vocation de réchauffer le nouveau-né de leur souffle. C’est une bien jolie histoire, parfaite pour les contes et la tradition, mais il semble qu’il existe une version un peu plus « biblique. »
On doit la représentation de ces deux animaux dans la crèche de Bethléem au prophète Isaïe. Considéré comme le « Prince des prophètes », il reprochait au peuple d’Israël de ne pas reconnaître son Dieu. Contrairement à l’âne et au bœuf. En effet il répétait souvent que « le bœuf a connu son propriétaire et l’âne la crèche de son maître » mais le peuple ne comprend pas….

Dans la bible l’âne et le bœuf représentent donc la foi et la fidélité au Christ.
Ces santons de Provence sont une icône de ceux qui vont voir le messie en Jésus.

Tous les animaux (ou presque) sont représentés par des santons

Les crèches provençales ont fait le choix d’intégrer beaucoup d’animaux dans leurs représentations. Ainsi nombreux sont les santons qui représentent des chevaux, moutons, chameaux, oies ou encore poissons qui ornent les petits décors traditionnels exposés dans les maisons la veille de Noël.

En effet la pastorale des santons entend donner une place à chaque représentant de la société, pauvre ou riche et bien sûr en comptant sur les animaux. Ainsi toute la création de l’univers se retrouve pour célébrer la naissance de Jésus !