Un chef d’entreprise peut-il déléguer la gestion des fiches de paye ?

GESTION FICHES PAYE ENTREPRISE

Quand on est chef d’entreprise ou dirigeant d’une PME, une multitude de tâches sont à effectuer dans la journée et à planifier. Comment faire pour gagner du temps dans cette organisation ultra-chargée ? Un chef d’entreprise peut-il déléguer certaines tâches comme la gestion des fiches de paye par exemple ? Oui, en faisant appel à un conseiller en gestion qui vous enlèvera une petite épine du pied !

Pourquoi sous-traiter les fiches de paye ?

La journée d’un entrepreneur défile comme une longue to-do list sans fin … ou presque. Suivre l’activité commerciale de son entreprise, les chiffres, s’assurer du bon SAV client et de leur satisfaction. Suivre l’avancement des projets et le respect des budgets et des temps de travail alloués. Prospecter, facturer etc…

GESTION ENTREPRISE FICHES DE PAYE

Mais l’objectif de tout cela est de rendre l’entreprise rentable et donc de payer les salaires en fin de mois. Cette partie peut tout à fait être externalisée par un cabinet de gestion comptable.

Quels sont les avantages de passer par un cabinet de gestion ?

Sous-traiter la gestion de vos fiches de paye et des salaires de vos employés présente plusieurs avantages pour un chef d’entreprise.

Moins de litige pour les fiches de paye

La règlementation en France change souvent et il n’est pas toujours facile pour un entrepreneur d’être à jour vis à vis du code du travail (congés, jours fériés, nouvelles cotisations etc.). Passer par un cabinet de gestion vous évitera tout litige avec vos salariés ou les organismes sociaux.

Plus de temps pour l’entrepreneur

Ce gain de temps permet au chef d’entreprise de se concentrer sur l’essentiel et de ne pas encore plus de temps dans la gestion administrative (et déjà bien remplie) de son entreprise. Terminé les allers-retours pour vérifier que vos fiches de paye sont bien conformes avec ce que demande l’administration.

Des économies dans votre gestion

Vous pouvez enfin réaliser plus de 20% d’économie en vous déchargeant sur un cabinet de gestion comptable. Alors, soulagez-vous et faites déléguer vos fiches de paye !

 

 

 


Quels sont les outils pour bien gérer une petite entreprise ?

gerer petite entreprise

Quand on est chef d’entreprise et qui plus est TPE ou PME, il est toujours très utile d’utiliser les bons outils pour gérer une petite entreprise dans le but de gagner du temps et d’être plus performante. Quels sont ces outils de pilotage et comment se faire aider quand on a une petite entreprise à gérer et que l’on manque de temps ? Des solutions pour vous aider à gérer le quotidien de votre entreprise.

Quels outils pour bien gérer une petite entreprise ?

Les outils incontournables pour un chef d’entreprise sont des logiciels de gestion commerciale et de facturation. Même de base, ces logiciels de gestion vont vous aider à gérer les facturations de vos clients, les devis et le suivi des paiements. Idéalement certains outils incluent également la gestion de vos stocks et des dépenses ou de vos comptes courants.

Se faire accompagner en gestion comptable

Pour la gestion de la trésorerie, établir vos bilans ou prévisionnels si vous n’êtes pas familier avec les chiffres, il est recommandé de se faire accompagner par une société d’expertise comptable, qui saura mettre les données dans l’ordre et vous soulager les fins de mois notamment quand les charges tombent.

Un expert comptable en plus de gérer vos entrées et sorties, saura vous mettre au courant de l’évolution des textes de lois concernant les entreprises. Notamment lors des démarches à effectuer pour les déclarations ISF ou IRPP ou lors de redressements fiscaux.

Les lois changent tellement rapidement qu’il est toujours bon d’être accompagné pour ces questions là.

Car gérer une petite entreprise n’est pas de tout repos !
L’essentiel étant de se concentrer sur votre prospection commerciale et faire rentrer du chiffre d’affaires plutôt que de gérer les problèmes financiers.

Après si vous vous sentez à l’aise avec les chiffres rien ne vous empêche de gérer vous-même vos tableaux d’analyse de vente, de gestion de planning du personnel etc.

 


Le NOUVEAU Compte Personnel de Formation est arrivé

cpf expert comptable

CPF. Compte Personnel de Formation. Vous ne voyez pas ? Mais si, allez un petit effort. « Avant » (oui on sait « c’était mieux avant », mais il faut vivre avec son temps, n’est ce pas ?) cela s’appelait le Droit Individuel à la Formation, le DIF.
Mais depuis le 1er janvier 2015 c’est devenu le CPF. C’est bon vous suivez ? Vous voyez de quoi je parle ? Très bien. Alors tenez vous bien parce qu’il y a encore du changement. (Là je vous épargne le fameux « le changement c’est maintenant » ^^). Depuis le 1er janvier 2019, le CPF a encore changé. Avant vous aviez droit à des heures de formation en fonction du temps travaillé dans votre entreprise. Et parce qu’aujourd’hui le temps c’est de l’argent, les heures se comptent en €, à raison de 15 € par heure cumulée.
Si votre employeur n’a pas le temps de se charger des déclarations c’est son expert comptable qui le fait ! Pas de panique, vous ne serez pas oublié !

L’expert comptable à votre secours

Si vous êtes chef d’entreprise vous savez peut-être qu’un expert comptable a plusieurs casquettes. En effet il ne s’occupe pas que des fiches de paie des salariés. Vous pouvez faire appel à un expert comptable lors de la création de votre entreprise par exemple. Et il peut-même vous aider dans votre recrutement ! Il pourra également vous suivre dans l’évolution de votre société. Votre expert comptable est le garant du bien-être de votre entreprise, autant financier que social. En effet il s’occupe également de vos employés. C’est lui qui s’occupe de la déclaration de leurs heures pour leur compte personnel de formation.

Un Compte Personnel de Formation pour progresser ou changer d’orientation

Lorsque l’expert comptable a déclaré les heures au CPF vos employés ont accès à leur compte. Aujourd’hui, comme dit en introduction, c’est un compte « financier » qui vous est présenté. Ainsi ils peuvent s’orienter vers une formation avec le budget qui leur est proposé…
Ils peuvent ainsi financer totalement leur formation ou le changement d’orientation qu’ils souhaitent ou en partie et rajouter avec leurs fonds propres.
Vous pouvez également les aider dans la globalité de leur « transformation » avec un plan social. Pourquoi pas prendre à charge même une partie de leur formation ? En tous les cas rapprochez vous de votre expert comptable.

 


La satisfaction client passe d’abord par le personnel « en contact »

Toutes les entreprises cherchent à mesurer la satisfaction client de leurs services. Cependant, très souvent ce ne sont pas les services eux-mêmes qui sont les mis en cause, mais plutôt ceux qui les exploitent.
Ainsi les retours que vous pouvez avoir sur vos offres et services sont souvent le reflet de l’interprétation de ceux qui les ont mis en avant.
Faisons un point sur les ambassadeurs de la satisfaction client, à savoir le personnel « en contact ».

La satisfaction client au restaurant ou à l’hôtel

Prenons votre exemple concret. (Oui je dis « votre » car vous allez voir que vous allez vite vous reconnaître :)) Vous cherchez un restaurant sympa dans un endroit que vous ne connaissez pas forcément. Votre premier réflexe est de vous rendre sur le fameux site à la tête de chouette avec les yeux vairons. Et ce pour choisir un restaurant avec une satisfaction client élevée.
De là vous entreprenez votre recherche.

Premier constat : sur tous les établissements que vous consultez il y a des avis négatifs (forcément, car nul n’est parfait en ce bas monde). Seulement si vous prenez la peine de lire les avis, vous vous apercevrez que les critiques ne portent pas sur la qualité des plats ou des boissons. Mais plutôt sur le service, l’accueil ou encore la décoration. C’est un vrai problème car votre personnel est la vitrine de votre satisfaction client.

Mesurer la satisfaction client en temps réel

Le problème est que les restaurateurs ou les hôteliers ne peuvent prendre en compte ces avis et la satisfaction client qu’une fois que les consommateurs ont quitté leur établissement et parfois plusieurs jours après. Dans ces cas là, impossible de rectifier le tir et plusieurs dizaines de clients derrière peuvent pâtir des mêmes problèmes.

Comment faire alors pour réagir en « live » ? C’est un véritable challenge pour les entreprises spécialisées dans la satisfaction client. En 2017, une société du Sud de la France, Flash Audit a eu l’idée d’utiliser les technologies mobiles via un QR Code pour recueillir la satisfaction des clients à un instant T. Pour cela il suffit de scanner le QR Code et de répondre en quelques questions. Le restaurateur ou l’hôtelier peut regarder à n’importe quel moment sur son interface les réponses à son questionnaire. Et ainsi résoudre les problèmes soulevés.

 


Se lancer en auto-entrepreneur en 2019 : comment faire ?

auto-entrepreneur 2019

Depuis début janvier 2019 de nouvelle règles s’appliquent pour le statut auto-entrepreneur et la création semble facilité. Une bonne nouvelle pour les jeunes et moins jeunes qui désirent se lancer dans une nouvelle activité. Voyons un peu quelles sont ces règles et cotisations et comment s’enregistrer en 3 étapes ?

Les cotisations des auto-entrepreneurs en 2019

Désormais les auto-entrepreneurs bénéficieront de l’exonération de début d’activité dès la création de leur entreprise. Avec des taux minorés pendant les 3 premières années de l’exercice sur les cotisations mais aussi sur les contributions sociales.
Le tableau ci-dessous vous donne les taux.

cotisation auto-entrepeneur 2019
source : www.autoentrepreneur.urssaf.fr

Attention cependant, si vous dépassez le chiffre d’affaires vous perdez définitivement l’application de ce taux réduit. Pensez à bien choisir, votre statut d’entreprise avant la création pour éviter de faire des erreurs ou des changements de statut en cours d’année.

Vous pouvez pour cela vous faire aider d’un expert comptable qui saura vous renseigner selon votre secteur. Un ferronnier n’aura pas le même chiffre d’affaires et les mêmes achats de matières qu’un prestataire de service.

auto-entrepreneur 2019

S’enregistrer en auto-entrepreneur en 2019

Pour se créer en tant qu’auto-entrepreneur, cela est assez facile.  Tout d’abord sachez que vous pouvez être auto-entrepreneur tout en étant déjà salarié ou à la retraite.

Cela fait en 3 étapes sur le site www.autoentrepreneur.urssaf.fr du gouvernement :

devenir auto-entrepreneur

  1. Déclarer son activité auprès de son CFE compétent :
    – l’URSSAF : pour une activité libérale principale ou artisanale secondaire
    – la CCI (chambre de commerce et d’industrie) pour une activité commerciale
    – la CME (chambre des métiers et de l’artisanat) pour une activité artisanale
  2. Réception du numéro siret 8 à 15 jours plus tard
    L’insee vous envoie votre numéro Siren (composé de 9 premiers chiffres) et du NIC lié à l’activité.
  3. Création du compte en ligne après 4 à 6 semaines
    Vous recevez une notification de la sécurité sociale des indépendants.
  4. 90 jours plus tard déclaration du chiffre d’affaires
    Dans un délai de 90 jours, vous accédez au téléservice pour déclarer votre chiffre d’affaire et vos cotisations.Alors qu’attendez-vous pour vous lancer en auto-entrepreneur ?

Gestion juridique : les TPE-PME appellent leur expert-comptable

gestion juridique

La gestion juridique se complique au fur et à mesure des lois qui évoluent et/ou se modifient. Ce n’est pas toujours facile de s’y retrouver. Aussi pour être « dans les clous », les TPE-PME préfèrent consulter un expert-comptable 68%) plutôt qu’un avocat (30%).
Un expert comptable n’est pas seulement là pour vous aider à faire les feuilles de salaire de vos employés, mais bien pour vous aider à gérer votre entreprise.

Un expert-comptable pour vous aider dans la gestion juridique de votre entreprise

Si les entreprises font ce choix là c’est surtout pour être écouté, et accompagné. Mais surtout conseillé sur la globalité de leur activité.
En effet si un avocat est bien évidemment compétent sur la question de la gestion juridique, un expert comptable a une vision générale des affaires en cours et à venir de l’entreprise et peut donc conseiller sur différents plans.

La plupart des sociétés reconnaissent que faire appel à un expert-comptable est en priorité une question de coût. Mais ce n’est pas la seule raison. Même si en effet l’aspect financier est difficile à gérer. En effet  les procédures peuvent être longues lorsqu’on passe par un homme de loi.
L’expert comptable est plus à même de répondre aux problématiques de gestion juridique.

Faire appel à un expert-comptable pour gagner du temps

En pratique, sans passer par un expert-comptable ou un professionnel, plus de deux tiers des chefs d’entreprise perdent environ 2 jours par mois à gérer des démarches juridiques . Quel que soit le domaine de l’entreprise. Même s’il est vrai que les activités commerciales sont les plus touchées.
Presque 60% des TPE-PME trouvent que s’occuper de la gestion juridique de son entreprise est une perte de temps. Mais pas que. C’est en effet une source de stress permanente (peur de ne pas bien comprendre les nouveaux textes par exemple.
Et 40% des entreprises ont parfaitement conscience des failles dans leur gestion des relations commerciales (39 %), des ressources humaines (38 %) ou dans leur gestion administrative (38 %).

C’est précisément ici qu’il faut faire appel à un cabinet d’expert comptable, que ce soit pour votre gestion juridique ou administrative. N’attendez pas d’être noyé sous la paperasserie pour réagir.


Que faire quand on veut vendre son entreprise ?

vendre entreprise audit

Vendre son entreprise pour un entrepreneur est un choix crucial, qui peut être volontaire ou subit. Afin que la vente de son entreprise se passe le plus sereinement possible, il y a quelques étapes à respecter et quelques questions à se poser que vous soyez artisans, commerçants ou chefs d’entreprise.

Pourquoi je vends mon entreprise ?

Transmettre son entreprise à sa descendance, n’implique pas la même chose que de la céder parce qu’on part à la retraite et que l’on a pas de repreneur. Ce n’est pas non plus la manière d’aborder la vente, si vous voulez changer de secteur ou parce que vous avez perdu un gros marché qui rend instable la santé financière de votre entreprise.

vendre entreprise audit

Evaluer mon entreprise

Souvent la notion de valeur, surtout pour un entrepreneur de TPE qui a investit de l’argent mais surtout du temps et de la sueur dans sa société (un peu son bébé) diffère de celle de l’acheteur.

Du côté acheteur, la valeur de l’entreprise se mesurera à une évaluation plus factuelle des résultats, des flux de trésorerie prévisionnelle entre autres etc.

Du côté vendeur, il y aura forcément une partie plus personnelle avec tous les changements que cela implique après la vente : statut sociale, organisation professionnelle, choix stratégiques, implication. Bien souvent dans des petites entreprises, l’entrepreneur aura toujours tendance à surévaluer son entreprise parce qu’il s’est énormément engagé dedans.

Se faire accompagner pour l’audit de son entreprise

Afin que la négociation de la vente (car négociation il y aura même en cas de transmission familiale) il est important de se faire accompagner par votre expert-comptable. Il saura à même de vous accompagner dans l’audit de votre entreprise et dans son évaluation.
Autant de clés qu’il faut connaitre avant de se lancer dans la vente, car la vente ou le rachat d’une entreprise est une action à long terme. en moyenne une cession d’entreprise prend au minimum 2 à 3 ans pour se réaliser.

 

 


Comment répondre à des avis clients négatifs ?

répondre aux avis client négatif

Dans un monde où tout le monde donne son avis sur tout, parfois à bon escient, parfois juste pour se soulager, comment faire pour maitriser votre réputation en ligne et sur le terrain ? Comment répondre à des avis clients négatifs, faut-il tout court répondre ou se cacher derrière ses ornières en attendant que cela aille mieux ?

Voici quelques réponses qui vous aideront à apaiser votre manière d’appréhender les avis clients et de les prendre sous un angle positif quoi qu’il advienne.

Toujours répondre, même aux avis négatifs !

Il n’y a rien de pire que d’ignorer un avis négatif, même si celui-ci est de très mauvais goût, voir avec un vocabulaire très coloré. Que ce soit sur les réseaux sociaux ou dans the real life, il faut toujours répondre à un avis négatif.

Répondre rapidement dans les 4 heures maximum idéalement que ce soit sur les réseaux sociaux ou non. Si c’est un client que vous avez reçu dans votre boutique et qui vous a laissé un petit message sur votre boîte mail, suite à une mauvaise expérience (mauvais accueil, erreur de prix, défaut du produit etc…) et que cela nécessite plus de temps pour chercher la cause du problème, prévenez-le que vous traitez sa demande dans les plus brefs délais et demandez-lui ses coordonnées téléphoniques si ce n’est précisé.

répondre aux avis client negatif

Répondre publiquement à la question

L’important est de rassurer votre client ou un prospect qui pourrait trouver ce mauvais avis sur le net. Répondez sincèrement si vous le pouvez et si l’avis semble de mauvaise fois : soyez factuel pour comprendre d’ou vient le problème (vérifier que cette personne est bien cliente chez vous également) et suggérez ensuite une prise de contact en direct par téléphone pour régler le problème.

Pour lutter contre les faux avis, il existe des solutions d’enquête de satisfaction en temps réel que vous pouvez mettre en place dans votre entreprise ou dans votre commerce. Cela vous permet de gérer la satisfaction client en direct et de pouvoir résoudre le problème au plus vite.
Cela est particulièrement intéressant pour les restaurateurs ou hôteliers, dont les clients n’osent souvent pas dire les choses en face?

« oui c’était très bien »

Voilà une phrase que les restaurateurs entendant régulièrement et ils se retrouvent ensuite avec une mauvaise notation sur Trip Advisor.

Dites-vous qu’un client mécontent le fera savoir à 10 de plus, alors prenez toujours les devants de vos avis clients même négatifs.

 


2 solutions pour investir en 2019 !

ou investir en 2019 - solutions

Vous avez réussi à mettre un peu d’argent de côté ? Vous pensez à votre retraite et vous posez la question d’investir dans un bien immobilier ? Mais dans la complexité de toutes ces lois qui changent, vous êtes un peu effrayé de mettre tout votre argent dans le même panier ! On vous comprend, alors voici quelques pistes pour bien investir en 2019, vous entourer et prendre les bonnes décisions en cette nouvelle année.

Investir dans l’immobilier, une fausse bonne idée ?

A la lecture des nombreux blogs spécialisés sur le sujet, investir dans l’immobilier en 2019 peut être intéressant à condition de réunir plusieurs facteurs : le bon emplacement, un taux d’emprunt favorable etc.

Investir dans de l’ancien et effectuer des rénovations pour pouvoir les déduire des impôts reste toujours plus intéressant que d’acheter du neuf qui sera plus cher à l’achat même si vous bénéficiez d’opérations de défiscalisation au final.

Mais si vous ne vous y connaissez pas plus que cela et que votre envie est d’investir votre argent dans de l’immobilier, faites-vous accompagner par un professionnel ou conseiller patrimonial comme un expert-comptable.
Tenu au fait en matière juridique et fiscal, ceux-ci savent vous conseiller en matière d’acquisition immobilière bien plus qu’on ne le pense et leur travail n’est pas réservé seulement aux professionnels.

investir dans l'immobilier en 2019

En profiter pour investir sur la rénovation énergétique de votre maison

Parfois, il est bon de se pencher pour investir ou économiser son argent sur ce que l’on possède déjà. Si vous avez un bien immobilier, vous devriez peut-être regarder ce qui peut améliorer votre confort et vos dépenses. Une vieille chaudière au fioul qui consomme trop, perte de chaleur trop important due à une mauvaise isolation de la maison ?
Ces pertes d’énergies peuvent être une source rémunératrice si vous vous intéressez aux nouvelles lois de rénovation énergétique que proposent le gouvernement.

Téléchargez ci-dessous le dernier extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts sur les possibilités de travaux d’amélioration de la qualité énergétique dont vous pouvez bénéficier en 2019.

 

 

 


Envie de changer de voiture : pourquoi pas l’électrique ?!

changer pour une voiture électrique

Que vous habitiez Paris ou une autre grande ville, la question de votre mode de déplacement est soumis aux futures politiques d’aménagement du territoire. Si vous ne pouvez pas vous passer de voitures pour vous rendre sur votre lieu de travail ou faire les trajets pour récupérer vos enfants à l’école, vous vous posez peut-être la question de l’achat d’une nouvelle voiture ?

Pourquoi ne pas partir sur une voiture électrique ?

Les voitures électriques en France représentent environ un parc de 100 000 voitures. Beaucoup aimerait changer dans une voiture électrique mais selon la dernière étude de Cetelem les français sont seulement 13% à vouloir investir dans les voitures électriques. 

Les voitures électriques coûtent chères

Le frein principal pour les acheteurs français est le prix de l’électrique.
C’est le commentaire qui revient le plus souvent.

Pourquoi payer plus cher pour moins d’avantages ?

Un prix élevé à l’achat et une autonomie qui frôle souvent les 300 km maximum.

Difficile de compter sur votre voiture pour partir sur de longs trajets dans ces conditions.

Mais vous pouvez bénéficier de 2500 euros de prime à la conversion et d’un bonus écologique de 6000 euros. Et parallèlement de nombreuses voitures d’occasions sont disponibles, l’occasion pour vous de sauter le pas et rentrer enfin dans une mode de déplacement qui change.

Car une fois que vous aurez fait le choix de l’électrique, vous aurez du mal à revenir sur un diesel selon les conducteurs, le confort de conduite est incomparable.

Quels modèles de voitures électriques choisir ?

Le magazine auto-propre, nous donne une petite sélection des voitures électriques du marché. Parmi eux, nous retiendront les suivantes :

  • La Zoé de chez Renault, déjà la petite préférée des français prend un nouvel élan en 2019 avec une autonomie plus grand mais aussi une capacité de  50 kWh annoncée et un mode de recharge rapide avec le DC Combo CSS.
  • La Nissan Leaf e-Plus propose elle une capacité de 60 kWh avec une autonomie de l’ordre de 450 km.
  • La Tesla Model 3  reste le leader côté autonomie avec 530 km au compteur pour son nouveau modèle Long Range. Il faut compter cependant un beau budget pour cela dans les 53.000 euros.
investir voiture electrique
credit photo : www.automobile-propre.com

Alors que ce soit pour votre plaisir personnel ou pour votre société, n’hésitez pas à vous faire accompagner dans vos investissements et dites-nous quand vous pensez passer à l’électrique !

 


Recrutez facilement grâce aux contrat d’apprentissage.

exoneration contrat apprentissage

Le contrat d’apprentissage contrairement aux idées reçues a plutôt une bonne image auprès des français. Quels sont les avantages du contrat d’apprentissage pour un recruteur ?
Nous allons voir qu’il existe des aides à l’embauche motivantes pour les recruteurs.

Une bonne image du contrat d’apprentissage ?

On a souvent l’idée fausse que les contrats d’apprentissage sont plutôt mal vu en France. D’après une étude récente, 88% des français ont une bonne image du contrat d’apprentissage, voire même une « très bonne image » pour 37% d’entre eux.

Cela signifie donc qu’il y a de la demande dans ces voix pratiques de la part des élèves et un vrai engouement.

Quels sont avantages du contrat d’apprentissage ?

Le contrat d’apprentissage pour une entreprise est intéressant car il vous permet de former de futur salarié avec vos méthodes de travail et à votre savoir-faire.

Dans des métiers où les conditions de travail sont souvent difficiles, comme dans la restauration par exemple, le contrat d’apprentissage permet également de palier aux problèmes de recrutement. Avec cette formule, les deux parties s’investissent  dans un projet à long terme.
Cela instaure une relation de confiance entre le salarié et l’entreprise.

exoneration-contrat-apprentissage-avantage

Quelles sont les aides pour le contrat d’apprentissage ?

L’état propose des aides financières et des exonérations fiscales pour les entreprises recrutant des contrats d’apprentissage. Pour connaître ces aides, renseignez-vous auprès de votre cabinet d’expertise-comptable qui suit ces mises à jour au quotidien.

La dernière aide pour les contrats d’apprentissage est l’exonération des cotisations sociales. Ces aides sont bien entendues différentes selon la taille de l’entreprise.

  • Pour les entreprises de moins de 11 salariés, ce sont les cotisations sociales patronales.
  • Pour les entreprises de plus de 11 salariés et non inscrites au répertoire des métiers : exonération des cotisations salariales et patronales.

Vous trouverez plus de détails sur les dernières exonérations du contrat d’apprentissage sur ce lien.

 

 


Mandatez un expert comptable pour la gestion administrative du personnel

La gestion administrative du personnel peut se révéler un casse-tête parfois ardu pour un chef d’entreprise qui n’y connait pas grand-chose.
Salaires, cotisations sociales, mais aussi avantages fiscaux ou encore conseils en recrutement, un expert comptable peut se charger de tout ça. Et devenir votre meilleur atout pour la gestion administrative du personnel.

Un expert comptable ne s’occupe pas QUE de gérer les bulletins de salaire

Halte aux préjugés. Souvent lorsqu’on entend gestion administrative du personnel, on pense immédiatement « salaires », « feuilles de paie ». Et on se dit que faire appel à un expert comptable uniquement pour ça ce n’est pas la peine. Hé bien vous avez tout faux. D’abord parce qu’un expert comptable peut vous aider à y voir plus clair dans toutes les charges sociales. Il peut également vous aider à obtenir des avantages financiers dans le cadre d’un nouveau recrutement. Ou vous proposer diverses formules pour alléger vos charges. Mais ce n’est pas tout, il vous tiendra informé des lois récentes ou pas qui passent concernant la vie en entreprise, et ce afin de ne pas faire de faux-pas. Toujours utile pour ne pas se retrouver aux prud-hommes pour défaut d’application de la loi… Vous l’avez compris, un expert comptable peut se révéler votre meilleur ami (financier) dans la gestion administrative du personnel.

La gestion administrative du personnel  nécessite des outils adaptés et efficaces

Même une PME, voire une TPE a besoin de pouvoir gérer efficacement son personnel. D’autant plus si vous n’avez pas de service Ressources Humaines en interne. On peut être un.e patron.ne « très cool », flexible sur les horaires et sur les congés, cela n’empêche qu’en cas de contrôle de l’Urssaf il faut pouvoir prouver que vous avez des employés qui sont bien présents chaque jour dans vos locaux ? Qu’ils ont bien pris les congés auxquels ils ont droit et dans des délais raisonnables ? Certes vous ne pouvez pas le deviner si vous n’avez jamais eu de cours RH ou si vous ne vous êtes pas un minimum renseigner sur le sujet. C’est ici précisément qu’un expert comptable spécialisé dans la gestion administrative du personnel peut intervenir et vous aider à vous sentir serein en cas de contrôle de comptabilité ou RH certes, mais au quotidien.