Zoom sur le manga « J’aime les sushis »

manga aime les sushis

Dans la série, je cherche des cadeaux de Noël pour mes chères têtes brunes, enfants ou plutôt adolescents, voici une BD qui devrait leur plaire ! Faites leur découvrir l’univers du Japon et de la cuisine japonaise avec le manga  » J’aime les sushis « .

Une BD  » J’aime les Sushis « 

Le manga J’aime les Sushis de Ayumi Komura est paru chez un éditeur qu’on aime beaucoup : Delcourt.

manga les sushis
credit photo : editions Delcourt

C’est l’histoire d’une jeune héroïne, lycéenne, qui se prénomme Hanayu.
Elle rêve de devenir maître sushi, alors que dans sa famille on est pâtissier de tradition !

L’histoire alors risque de se compliquer,  car elle ne rêve pas de préparer de délicieux desserts comme les Dorayakis, ces petits pancakes garnis de pâte à haricot sucrée !

Étonnant nous on adore 😉 faire la pause café avec ces délicieux desserts japonais … pas vous ?

dessert japonais dorayaki

Non ce qui fait rêver Hanayu, c’est de préparer de délicieux Futo Maki, Tataki, des Makis de Thons … la liste est longue et savoureuse et son désir le plus cher : obtenir le haut grade de maître sushi !

Pour arriver à ses fins, notre héroïne va essayer de s’entourer des conseils experts d’un ami lycéen, Hayato dont le père possède un restaurant de sushis. Quel aubaine, Hayato est aussi amoureux de l’apprenti maître sushi.

On ne va pas vous dévoiler toute l’histoire, mais vont s’entremêler convoitise, désir et rebondissements. Autant de surprises, comme sait si bien le décrire l’auteur japonais !

Ce manga propose une jolie approche du manga, qui est très facile d’accès pour de jeunes adolescents qui ne sont pas encore passés sur la lecture de ce format de BD.

Un cadeau qui sera aussi parfaitement adapté comme cadeaux de Noël, comme pour des enfants passionnés de cuisine japonaise ou autres gourmandises.

Si vous cherchez d’autres idées d’inspirations niponnes pour les fêtes de Noël, jetez un coup d’oeil sur nos derniers articles, par ici !


En panne d’idées cadeaux … pas de sushis de Noël !

idées cadeaux de Noël

Vous êtes en plein rush, plus que 2 semaines avant Noël et c’est la panique. Vous cherchez des idées cadeaux de Noël et autour de vous on adore les sushis ! On a pensé à vous avec une petite liste sympathique et gourmande pour les fans de Japon. Pas de sushi, on a aussi pensé au plateau de sushi spécial fête !

Des cadeaux de Noël sans sushis !

Comment cela des cadeaux de Noël sans sushi, plutôt sans souci devrait-on dire ! Car avec notre liste spéciale sushi si vous êtes fan du pays au soleil levant ou si vos amis le sont, il est certain que vous leur ferez plaisir avec ces cadeaux !

Le pull à message, version sushi !

La grande tendance bizarre du moment et pourtant en plein boum c’est d’offrir un joli pull rouge ou vert avec un Rennes ! Et si vous essayiez d’être un peu plus original avec un pull de Noël sushi ?!

 

pull sushi pour Noël
source pinterest

Cuisiner des sushis comme un Chef

Vous adorez l’art culinaire japonais et vous aimeriez rehausser votre niveau en cuisine en cuisinant des sushis comme un Chef. Voici un beau cadeau à demander au Père Noël, un bel ouvrage bon pour les yeux et le palais : un livre de cuisine autour de la cuisine japonaise.
Sushis et rolls, sushi et maki … vous trouverez pléthore de beaux ouvrages pour les fêtes de fin d’année autour du sushi et des recettes de Chefs japonais.

Le plateau de Noël de Sushis pour les fêtes

Et si votre cadeau de Noël c’était aussi de ne pas cuisiner cette année ! En voilà une bonne idée ! Vous ne rêvez pas de vous faire livrer pour la veillée de Noël, un beau plateau de sushis, version grand luxe.

plateau fete sushis livraison domicile

Pour savourer en famille de délicieux Sushis, Maki ou California préparés maison par un vrai chef japonais. Régal pour le palais et pour les yeux et petit plaisir léger juste avant de sortir les foies gras et poulardes du 25 décembre 😉 !

 

 

 


Selon la tradition japonaise Oseibo, on offre des cadeaux !

oseibo tradition japonaise

Pendant les fêtes de fin d’année, offrir des cadeaux de Noël est fréquent dans les pays occidentaux. Au Japon, le 13 décembre, on fête Oseibo et les cadeaux que l’on s’offre à cette occasion ont comme toutes les coutumes japonaises une grande importance.

Il y a deux périodes importantes dans l’année où offrir des cadeaux prend tout son sens : à la fin de l’année et avant l’été. Ces périodes s’appellent Oseibo en hiver et Ochugen en été.

Pour Oseibo, on s’échange des présents

Oseibo veut dire « fin de l’année ». La tradition Oseibo date de la période Edo, où on offrait des cadeaux aux parents toujours dans le but d’honorer les anciens ou les esprits.

Aujourd’hui cette tradition se perpétue mais tout au long de la fin de l’année, pas seulement le 13 décembre.

La symbolique de cette tradition est de rendre gratitude aux personnes qui sont importantes : les parents, les grands-parents mais également les professeurs, les collègues de travail ou les médecins.

En France notre équivalent serait un peu le calendrier de fin d’année des pompiers à qui l’on doit un profond respect pour leur vie engagée et leur volontariat pour le bien-être d’autrui.
oseibo tradition japonaise

Pour Oseibo, les japonais se retrouvent au restaurant japonais pour célébrer ce moment et échanger leurs petits présents. Ce peut-être de la nourriture, de la bière, du thé, des desserts.

À ce sujet, vous pouvez jetez un coup d’oeil sur notre dernier article sur la bière japonaise, dont la consommation est en pleine croissance au Japon.

Enfin pas si petits que cela les présents, puisque la valeur du cadeau que vous offrez est proportionnelle à la valeur que vous donnez à la personne à qui vous l’offrez.
Les montants des cadeaux offerts peuvent aller de 25 à 45 euros tout de même !

Alors si vous aussi, vous voulez donner un air de tradition japonaise Oseibo à vos fêtes de fin d’année au travail … il encore temps de préparer vos jolis petits paquets colorés !

 


Quand le kimono révèle les chefs japonais !

kimono chef japonais restaurant sushi

Au Japon vous savez combien le Japon est un pays de traditions où chaque coutume oscille entre tradition et modernité. C’est le cas des costumes traditionnels japonais, et du kimono que l’on retrouve jusque dans les tenues des grands chefs japonais. Apprenons-en un peu plus sur ce costume traditionnel.

Les vêtements au Japon, tout un cérémonial

Les différents vêtements traditionnels japonais se comptent par plusieurs dizaines. On les appelle les Wafuku.
Chacun a une signification particulière et se porte pour un évènement particulier, un mariage, une cérémonie etc.

Vous avez bien sûr le Kimono qui signifie littéralement « chose à endosser ». Il désigne ainsi le costume traditionnel japonais mais il en existe de différentes sortes selon le tissu et les motifs. Ils portent les jolis noms de  Yukata, Tomesode, Furisode, Kakeshita …

On retrouve cette tenue traditionnelle du kimono dans les tenues que portent aussi les Chefs japonais ou Maîtres Sushi notamment dans certains restaurants de sushis. Comme une ode à la tradition et aux coutumes qui tiennent une place importante au pays du soleil levant.

Un Chef japonais étoilé en costume traditionnel

Le chef japonais Sukiyabashi Jiro, qui possède un restaurant 3 étoiles au guide Michelin à Tokyo, est considéré comme le meilleur restaurant de sushis du monde !
Le chef porte fièrement son kimono blanc et est le maître de grands chefs français comme Frédéric Anton comme on peut le lire dans l’article du Point.fr et ci-dessous :

« À mon âge, je n’ai pas encore atteint la perfection »

chef japonais tradition costume
credit photo : lepoint.fr

Derrière ce costume japonais, ce montre aussi l’exigence des grands Chefs japonais. Celle qui les pousse à sélectionner les produits les plus frais du marché, à répéter sans cesse le geste précis, à mouler les sushis dans la main etc.

Si vous n’avez pas le loisir d’aller au Japon, vous pouvez retrouver cette exigence dans certains restaurants japonais qui ne font pas du take-away mais de la cuisine japonais authentique, comme chez Kyo Sushi. 
De vrais chefs japonais qui pour la plus-part ont passé au minimum 5 ans d’expériences au Japon pour se former à l’art délicat de la réalisation sans faille de sushis.

 

 


La soupe Miso, le plat tendance pour 2019 ?!

aliment miso tendance 2019

En décembre, chaque village de France a son petit marché de Noël où artisans et artistes vendent leur création. Au Japon c’est le traditionnel marché de fin d’année du temple Honryû-ji , appelé Seki-no Boro Ichi qui vient de se terminer. Vous y trouvez plantes et aliments qui font le succès de la cuisine japonaise dont les petits pots de Miso qui servent à préparer la délicieuse soupe Miso.  

Miso, quel est cet aliment japonais ?

Le Miso est un aliment japonais très populaire au Japon. Cela se présente sous la forme d’une pâte blanche ou marron.
Cette pâte est obtenue grâce à la fermentation de graines de soja (haricots ou fèves de soja) avec de l’eau et du sel marin. Et d’un ferment issu d’un mélange de blé, orge et riz.

Le Miso est issu d’une double fermentation. La première va permettre d’obtenir un champignon le koji qui va lancer la 2ème fermentation. Elle produira alors ce délicieux Miso.

La fermentation se fait dans des fûts de cèdre et peut-être très lente de quelques semaines à 3 ans !

L’origine du Miso remonterait au 4ème siècle où l’on parle de sauce hishio dans les écrits. A cette époque cette sauce était produite grâce aux marinades de poissons ou de viandes.

Le goût du Miso en bouche

En bouche, le Miso a un petit goût salé, il est utilisé autant comme condiment pour accompagner soupes comme la délicieuse soupe Miso et autres sauces gourmandes.

Miso, l’aliment tendance de 2019

Selon la dernière étude de Foodcast sur les prévisions alimentaires, le Miso est l’un des aliments les plus tendances en France avec le Tofu en 3ème position !

soupe miso tendance aliment 2019

Le Miso a été utilisé pendant des siècles comme un remède, notamment pour la digestion et les allergies alimentaires et … la libido !

Ceci explique cela 😉 !
En tous cas la popularité du Miso passe aussi par la saveur douce et chaleureuse de la Soupe Miso.
On aime la déguster dans les restaurants japonais ou l’emporter chez soi !


Pour Noël, parez votre table avec l’art floral japonais

art floral japonais ikebana

Et si cette année, vous décoriez votre table de Noël en vous inspirant de l’art floral japonais qui consiste à faire vivre les fleurs. Connaissez-vous cet art floral et séculaire que l’on nomme Ikebana ? En cette fin d’année, allégez votre table de Noël et parsemez ces petits bouquets graphiques à côté de mets à déguster, pourquoi en mode Bento également ?!

La tradition floral Ikebana

Comme nous l’avons vu dans nos précédents articles consacrés aux traditions japonaises, Ikebana n’est pas un simple art floral comme on le pratique chez nous, mais bien plus que cela. L’empreinte de l’esprit et de l’âme est important dans la conception du bouquet.
On y retrouve les préceptes qui ont inspiré beaucoup de traditions japonaises avec le bouddhisme en toile de fond.

Les fleurs, les plantes ont une âme et la manière dont vous les façonnez est le miroir de votre âme. Ikebana sera le reflet de votre harmonie, de votre état d’esprit.

Bien plus qu’un art c’est une philosophie, une invitation à la méditation contemplative qui nous fait tant défaut dans nos sociétés occidentales.

art floral japonais

Comment composer un bouquet d’art floral japonais ?

On trouve de nombreuses similitudes avec  la gastronomie japonaise, comme lors de la création d’un sushi par un chef japonais. La concentration, les gestes précis que cela impliquent et qui permettent d’aboutir à la création d’une composition Ikebana.

La symbolique est importante pour composer un bouquet Ikebana.
3 éléments essentiels doivent se retrouver : le ciel, la terre et l’homme.

Chaque végétal que vous ajouterez aura également une symbolique. Par exemple le bambou est connu pour apporter la prospérité, quant la fleur de pêcher portera la symbolique de votre féminité.

Vous trouverez de nombreux tutos sur youtube et chez vos fleuristes en ligne  pour trouver l’inspiration.

Alors quel Ikenana choisirez-vous pour décorer votre table de Noël cette année ?

 

 


Avez-vous déjà manger des sushis sur le corps d’une femme ?

manger sushi experience japon

Non, ce titre ne se veut pas volontairement provoquant ! Dans notre série de décembre autour des « traditions » japonaises, nous allons aujourd’hui vous conter l’expérience du Nyotaimori. Si l’on devait traduire ce mot ce serait littéralement « présenter sur le corps d’une femme » ! Voilà pour l’introduction, découvrons maintenant l’origine de cette expérience peu commune qui peut plaire à certains amateurs pour manger des sushis autrement. Ou des personnes disons, plus intéressées par l’aspect « ludique » de la dégustation que réellement la saveur des mets.

Des sushis à déguster directement sur la peau

L’expérience Nyotaimori vous propose donc de déguster un plat de Sushis sur le corps nu d’une femme. Avant de déposer Sashimis, Tatakis, Makis, Rolls ou Chirashis le corps doit être proprement lavé avec un savon neutre. Parallèlement il faut faire baisser la température du corps pour que les produits frais restent (pas vraiment confortable pour la personne en question soit dit en passant).

Il faut savoir que cette expérience gustative peut également se faire sur le corps d’un homme : on appelle alors l’expérience Nantaimori. Au vue des recherches sur internet, l’expérience est visiblement plus répandue sur le corps des femmes que celui des hommes !

Alors bien sûr cette expérience peu générer des tensions et pose la question de l’image dégradante de la femme que cela propose ! En Espagne il y a quelques années, cela a même entrainé un énorme scandale quand un restaurant a voulu proposer ces prestations « culinaires » dans leur formule.

manger des sushis sur corps femme
source photo : Edit Soto @flickr

Une tradition récusée au Japon

On ne peut pas vraiment parler de tradition au Japon, qui ne veut en rien porter l’emblème de cette expérimentation.

L’objectif du Nyotaimori est donc plus un jeu qu’une tradition culturelle, on constate par ailleurs, qu’aucun restaurant ne propose cette expérience au Japon.

C’est plus un « jeu sexuel » qui a pris beaucoup d’ampleur en occident et même parmi certains clubs privés aux pratiques sexuelles légèrement débridées.

On est donc loin de l’art traditionnel japonais, de cet art subtil de déguster des sushis préparés par de grands chefs japonais, mais cela est une autre histoire !


8 décembre : illuminations en France & aiguilles cassées au Japon

tradition japon autour du tofu

La journée d’aujourd’hui a une symbolique importante en France et dans la région lyonnaise.Le 8 décembre on fête la vierge Marie avec les illuminations qui sont aujourd’hui un incontournable autour de Lyon. Un peu plus loin au Japon et dans la région de Kyoto, le 8 décembre célèbre le festival des aiguilles cassées, une tradition au japon aussi.
Si vous ne connaissez pas le festival des aiguilles cassées, découvrez en un peu plus, sur la manière de célébrer cette tradition en plantant des aiguilles brisées dans du tofu.

Origine de la tradition des aiguilles cassées

Cette tradition japonaise des aiguilles cassées trouve son origine dans un rituel perpétué par des croyances Boudhistes et Shinto.
A l’origine les artisans avaient pour habitude de se réunir dans un temple pour un rituel de reconnaissance pour le travail achevé. Ils brûlaient alors leurs matériels et ustensiles abîmés autour d’un grand feu.

Cette tradition se perpétue aujourd’hui avec 2 grands temps : le 8 décembre dans la région de Kyoto et en février sur Tokyo. On ne brûle plus les ustensiles mais les femmes japonaises amènent leurs aiguilles de couturières qui sont brisées ou cassées et les plantent dans du tofu (que l’on retrouve plutôt généralement dans la délicieuse cuisine japonaise).

traidtion japon tofu et aiguilles cassées

Signification de cette tradition au japon

La culture nipponne est bercée de rituels commémoratifs et de cérémonies souvent liées à la purification de l’esprit. Pour ce rituel des aiguilles cassées qui se déroule en ce moment, la signification est une sorte de mémorial en mémoire à toutes les aiguilles qui ont été cassées pour obtenir un beau travail rendu.

Ce rituel de mettre les aiguilles cassées dans du tofu est une reconnaissance pour le travail et un repos bien mérité pour l’artisan. Ce jour là, les couturières ne travaillent pas et se retrouvent dans les temps pour y déposer leurs aiguilles entourées de fil aux 5 couleurs des fils utilisés pour les boudhistes.

Une belle tradition japonaise où l’outil devient esprit !


Le charme de la Provence, attire toujours autant les citadins !

maison provence immobilier

Vous en avez assez de la grisaille parisienne ou des grandes villes du Nord de la France ? Vous rêvez de vivre au soleil, le chant des cigales l’été vous manque terriblement, alors si vous vous laissiez porter par la douceur chaude du Mistral et tenter par une nouvelle vie en Provence ?

Voici plein de bonnes raisons pour craquer et préparer vos valises pour venir vous installer en Provence !

La Provence et sa palette de couleurs

C’est dans cette Provence aux couleurs ocres jaune orangée que Cézanne est né et y a trouvé son inspiration. Les couleurs de Provence sont aussi magnifiées par le rayonnement du soleil du levant au coucher et cette luminosité présente toute l’année, qui donne à la vie en Provence, cette douce nonchalance.
Quand on s’installe en Provence, ce sont ces couleurs et cette douceur de vivre que l’on vient chercher et qui fait que les nouveaux arrivants y restent.

S’installer en Provence pour y goûter ses saveurs méditerranéennes

Le charme de la Provence c’est aussi bien sûr sa culture du goût, à la méditerranéenne. La cuisine du Sud est aussi très colorée, ses huiles d’olives, ses agrumes et ses poissons sont là pour le prouver. Si vous aimez bien manger, cherchez un petit appartement dans le centre d’Aix en Provence, pour profiter de ses marchés très animés du centre ville ou plus à la campagne sur Puyricard ou Le Tholonet pour acheter directement auprès du producteur local légumes et fromages de chèvre.

installer en provence immobilier

Vivre dans une Bastide à la Provençale

Vous êtes sensibles aux belles pierres, aux jolies matières, aux beaux espaces, aux belles hauteurs sous plafond. Et si vous craquiez pour le charme d’une belle bastide en Provence. Du XVIIème siècle ou plus récente, le charme de l’ancien ne perd pas de valeurs et son esprit reste noble et raffiné.

Des lieux inspirants aux espaces aérés, des vastes cuisine pouvant accueillir jusqu’à 10 convives à table. Un parc arboré avec une piscine en pierre de Rognes … ici tout n’est que beauté, luxe, calme et volupté.

La Provence ça se savoure toute l’année et en ce moment ce sont les marchés de Noël qui font le bonheur des petits et des grands.

 


Protéger ses enfants du froid et de l’humidité en hiver !

humidite froid hiver

Les frimas de l’hiver sont arrivés et avec la pluie, les gelées et son lot de petits virus qui reviennent touchés les petits et les grands ! Alors comment protéger nos petites têtes brunes des virus qui trainent pendant l’hiver ? Comment les protéger de l’humidité dans la maison et au dehors ? Quelques astuces de grand-mère, mais pas que …

Protéger les enfants du froid et de l’humidité

Pour protéger les enfants du froid, la bonne méthode des grands-parents est de rigueur. Vous connaissez la règle des 3 couches ! Ne les laissez donc pas partir avec d’avoir enfilé le tricot de peau comme on dit dans le Sud, le t-shirt et le pull même sous le manteau. Protégez également tout ce qui sort, c’est à dire les extrémités de vos petits bouts : pieds, mains, tête.

froid protection humidite hiver

Partez équipé

Si vous prévoyez des fêtes de fin d’année dans un pays froid, équipez-vous en vêtement chaud et aussi n’oubliez pas une protection pour la pluie. Il n’y a rien de pire que l’humidité pour attraper froid !

Veillez à l’humidité dans la maison

On pense souvent à protéger nos enfants de l’humidité extérieure et peu souvent à celle qui règne dans la maison. A ne pas prendre à la légère une humidité non traitée dans la maison peut aussi être cause de nombreuses maladies notamment chez les enfants.

Par exemple au niveau respiratoire, cela peut entrainer des développements d’allergies qui sont néfastes pour la santé comme l’asthme, des toux d’irritation ou des allergies.

Pensez donc à faire vérifier avant l’hiver votre taux d’humidité et la salubrité des murs de votre maison, notamment dans les chambre d’enfants. Des spécialistes du traitement de l’humidité vous proposent des diagnostics gratuits pour vérifier le niveau d’humidité et vous aide à lutter contre cette humidité ambiante si mauvaise en hiver.

Et surtout pour éviter que cela contamine toute votre maison. Que ce soit en intérieur ou à l’extérieur, ne laissez plus le froid et l’humidité gâcher la santé de vos enfants !


Dans les karaokés au Japon, on chante mais pas que !

japon sushi sake karaoke

Le karaoké est une institution au Japon, je ne vous apprends rien. Mais les japonais ne pratiquent pas vraiment le karaoké comme en France. Nous allons vous en dire un peu plus sur les spécificités de ce « sport » devenu national au Japon et en apprendre un peu plus sur la culture et le savoir-vivre à la japonaise. Quand karaoké rime avec saké !

Le karaoké en mode intime

Les Japonais recherchent dans le karaoké plus d’intimité que le grand show devant les amis. Ils ont pour cela inventé des « karaoké box » (n’oublions pas que ce sont aussi les rois du bento ;-)).

Ce sont des petites pièces spécialement aménagées pour chanter en toute intimité. Les japonais s’y retrouvent à la tombée de la nuit et peuvent y passer toute une nuit, en petit groupe (jusqu’à 10 personnes) !

karaoka sake et sushi
photo wikipédia

Un moment de partage où tous les sens sont en éveil. Et pour accompagner ces moments musicaux, rien de mieux que la saveur gustative d’un délicieux Sushi pour se régaler les papilles. Mais la nourriture plus liquide et inspirante est aussi de rigueur avec plus ou moins de modération : on y propose souvent des forfaits boissons à volonté !

Karaoké et saké font bon ménage

Les verres de Saké, whisky japonais, bières japonais et autres boissons sont aussi en bonne place sur les tables basses et font monter l’ambiance dans la petite box du karaoké.

La tradition du karaoké est ainsi une expérience à vivre si un jour vous visitez le pays. Elle vous permet de découvrir tout l’art et la richesse de la culture japonaise.
Retrouver le saké, cet alcool de riz dans cet univers n’est pas commun !

D’ailleurs pour la petite histoire, le saké fait vraiment parti de cette tradition de partage à la japonaise. Au 3ème siècle déjà les japonais avaient pour habitude de se retrouver réunis autour d’un verre de Saké, alcool de riz fermenté, pour des réunions familiales comme pour des enterrements !

Fan de Japon, découvrez en plus par ici ->

 


Quand Santa Kurōsu est là, il fait très froid !

Aujourd’hui nous sommes le 6 décembre. Pour beaucoup cela marque la venue de Saint Nicolas, Santa Klaus ou encore Santa Kurōsu au Japon.
En effet si les Japonais ne célèbrent pas Noël d’un point de vue religieux, il n’en reste pas moins vrai que c’est une faite « occidentale » qu’ils apprécient particulièrement.  C’est surtout une occasion de se réunir entre amis ou entre membres d’une même famille pour partager de bons moments.
L’occasion aussi de préparer et de manger de bons petits plats chauds comme le kaki-age. Car un 6 décembre au Japon, y a pas à dire il fait froid !

Le Kaki-age, un plat typiquement japonais

Très connu au pays du soleil levant, il fait partie de ces plats que l’on appelle communément en France « tempura » dès lors qu’il s’agit de plat frit.
Et ce n’est pas totalement faut, le kaki-age est une friture à base de légumes.
Généralement on y retrouve des oignons, des haricots verts ou encore des carottes. Ces ingrédients sont généralement mélangés avec de l’eau et de la farine pour en faire des beignets que l’on fait frire ensuite.
Comme beaucoup de plats japonais, le kaki-age repose sur une recette globale à laquelle ensuite chacun est libre de rajouter ce qu’il souhaite.
Et lorsque toute la famille aide à préparer ce repas, chacun peut le « faire à sa sauce ». Ainsi on retrouve régulièrement des crevettes ou des huîtres. Mais certains y rajoutent des lamelles de bœuf ou même des œufs !

Préparer un Kaki-Age est facile, trouver un bon restaurant japonais qui en propose, l’est déjà moins !

Sur n’importe quel blog de cuisine japonaise (il y en a plein écrits en bon français rassurez-vous), vous trouverez la recette du kaki-age.
Souvent inspirée par des expériences réelles savourées directement au Japon.
Le plus difficile restera sans doute de trouver la fameuse sauce pour tempura !
Cependant si vous êtes une piètre cuisinière en manque d’inspiration MAIS que vous voulez quand même vous régaler, vous pouvez toujours dégoter le petit restaurant japonais qui va vous proposer de VRAIS kaki-age.
Oui dit comme ça, on pourrait penser que le kaki-age est une véritable institution. Mais vous n’êtes pas loin de la vérité. Alors renseignez-vous avant de pousser la porte du « petit jap du coin ». Il existe de très bons restaurants japonais tenus par de véritables chefs japonais qui vous feront goûter un kaki-age à tomber !