Connaissez-vous les bienfaits du skogluft ? Vivre dans une maison saine

skogluft maison saine naturelle

Avez-vous déjà entendu parler de cette méthode norvégienne que l’on appelle Skogluft ? L’idée est d’apporter la forêt dans sa maison afin de vivre dans une maison plus sereine avec un air plus sain. Quel est le concept, comment le mettre en place, voici quelques idées en vidéo pour une vie meilleure à l’intérieur de votre maison.

Skogluft, maison saine et naturelle

Que ce soit dans votre maison personnelle ou dans votre entreprise, cette méthode vise à vous apporter bien-être au quotidien et éliminer le stress et ces effets néfastes pouvant entrainer la maladie.

Comment créer une ambiance skogluft ?

Il faut pour cela amener des éléments naturels, des plantes et de la lumière. Souvent cela commence par un tableau végétal que vous pouvez trouver dans les jardineries ou que vous pouvez également construire vous-même.

Sur internet, vous pouvez retrouver de judicieux DIY pour réaliser vous-même un mur végétal ou commencer par quelque chose de plus simple, comme sur le blog ci-dessous de Marie Wild avec ce tableau végétal.

Que signifie skogluft ?

Si vous traduisez le mot skogluft littéralement cela signifie l’air des forêts. Nous sommes de plus en plus happés par le travail et les ordinateurs et ce petit cadre végétal nous rappelle d’où l’on vient : la terre.

Le côté brut, naturel et végétal nous procure un bien-être et invite à la détente dans un monde qui courre de plus en plus vite.

Parfois, certains espaces professionnels sont également privés de lumière naturelle, ce bout de forêt nous apporte cette lumière et ce besoin de chlorophylle qui compose les plantes et un peu notre esprit !

Le skogluft est donc bien plus que de la décoration intérieur, il contribue à une maison plus saine et pour une fois cette petite humidité et odeur de plantes est bonne pour notre intérieur.

C’est aussi un bout de jardin qui s’invite à votre quotidien chargé et qui vous oblige à une pause contemplative de quelques minutes ! Passez en mode zen attitude.


Éviter les petits bobos de l’été avec un bon revêtement de piscine !

revetement autour piscine

Dans quelques jours c’est le premier mai, la fête du travail et du muguet … et surtout le mois béni des jours fériés ! Même si les ponts ne tombent pas forcément comme on le voudrait en 2019 … le pont de l’ascension va nous permettre de rouvrir la piscine, à la grande joie des enfants. Comment éviter les petits soucis autour de la piscine cet été ? Quelques solutions pratiques pour choisir le bon revêtement de piscine, pour un été sans souci.

Nettoyer les abords de la piscine

Si vous avez un dallage autour de la piscine, il se peut qu’à la sortir de l’hiver, celui-ci soit recouvert de mousse ou d’herbes éparses.
Veillez à bien nettoyer ces salissures ou végétaux entre les dallages et à remplacer les carreaux qui se soulèvent à cause de racine d’arbres.
Si l’humidité s’est installée à cause d’un mauvais écoulement, il existe toujours des solutions de traitement de l’étanchéité autour de la piscine en passant par un professionnel.

Car c’est effet une des causes importantes de blessures autour de la piscine, notamment auprès des enfants.
contour de la piscine

Revoir le revêtement de sols autour de la piscine

Le contour et le bord de la piscine est un endroit stratégique à la fois pour les adultes et pour les enfants, il ne faut donc pas négliger le revêtement de celui-ci.
Pour les adultes, c’est là que se prennent à l’ombre d’un platane murier, les apéritifs de fin de journée avec les amis. Pour les enfants, c’est le contour de la piscine est l’endroit idéal pour réaliser les plus belles plongées et bombes dans l’eau.

Le souci, c’est quand le revêtement de sol autour de la piscine n’est pas adapté : que les dalles glissent ou que la pierre se tâche d’humidité ou de salissures au fil du temps.

Heureusement pour cela, il existe de nouvelles solutions modernes comme le tapis de pierre qui vous permet de réaliser l’étanchéité de votre contour de piscine, la sécurité en plus !

 

 


C’est l’année de la Gastronomie en Provence : visitez Marseille !

MARSEILLE PROVENCE GASTRONOMIE

Cette année 2019 est forte en surprise gustative, car cette année est l’année de la Gastronomie avec un grand G en Provence. Que ce soit dans les grandes villes ou petits villages, cet évènement gourmand sera l’occasion de visiter Marseille ou Aix-en-Provence autrement par le chemin du goût et de la convivialité. Alors qu’allez-vous découvrir de nouveau en Provence ?

Un rendez-vous avec les producteurs de Marseille & environs

Souvent méconnue l’activité agricole et alimentaire intra-Marseille et sur tout le territoire de Provence est riche et variée. Cet évènement de Marseille Provence Gastronomie est donc l’occasion de visiter Marseille et tous les villages de Provence par le palais autant que par les yeux.

La présidente de la métropole Marseille-Aix-en-Provence, Martine VASSAL nous décrit avec précision l’objectif de cette manifestation qui s’étale sur plusieurs mois.

 » mettre à l’honneur, tour à tour, les saveurs, recettes et produits traditionnels du terroir issus des filières agricoles et viticoles locales « 

Un programme gastronomique riche en rencontre

Au programme de Marseille Provence Gastronomie de multiples activités et rendez-vous de mars à décembre 2019. Des rencontres avec des chefs, des piques-niques dans des lieux qui changent, des ateliers autour de la cuisine et du vin comme le propose l’Oustau de Baumanière. Un évènement parrainé  par de nombreux chefs dont Gérald Passédat.

 marseille provence gastronomie
photo www.mpg2019.com

Le chef étoilé du Petit Nice à Marseille est une figure importante de la gastronomie en Provence, il avait par ailleurs lancé le restaurant du célèbre musée le Mucem à Marseille.
Si vous êtes par ailleurs adepte des visites insolites et que vous souhaitez partager cela avec un groupe d’amis, n’hésitez pas à jeter un coup d’oeil aux sites touristiques et nombreuses associations qui proposent des visites de musée à Marseille gratuites ou accessibles à petits prix et ce toute l’année !


Les bonnes idées pour faire des économies d’énergie dans sa maison

humidite maison

Avec les nouvelles normes de bâtiment basse consommation, il est aujourd’hui d’utilité public de faire attention aux dépenses énergétiques de sa maison : étanchéité maison, isolation etc. Quelles sont les bons gestes et les bonnes disposition à prendre dès maintenant pour faire des économies d’énergie sur le long terme.

Bien isoler votre maison

Un point important que l’on néglige très souvent est l’isolation de la maison qui est une source consommatrice d’énergie. La question est de savoir si votre maison est bien étanche et possède une bonne isolation thermique extérieure et intérieure.
En effet, les premières concernées sont vos fenêtres, qui vous font subir plus de 30% de déperdition de chaleur en hiver.
Il faut donc veiller à ce qu’elles soient en bon état.

Nul besoin de totalement, ceci étant de les changer si elles sont parfois abîmées par l’humidité. C’est souvent un simple problème de condensation sur les fenêtres que vous pouvez régler en aérant plus souvent ou avec l’installation d’une ventilation mécanique ou par insufflation.

economies d'énergie

Le budget investit vaudra largement les économies d’énergie que vous ferez !

Quelques gestes pour économiser l’énergie du quotidien

Dans votre quotidien, vous pouvez également faire des économies sur vos choix d’achat vers un label énergétique faible le « A ».
Pensez également à éteindre les lumières, même si vous utilisez des ampoules basse consommation. A débrancher vos appareils électriques même si ils sont en veille.

Côté cuisine aussi on peut faire des efforts, par exemple pendant la cuisson. Mettez un couvercle sur vos casseroles, l’eau mettra moins de temps pour bouillir. Attendez que les aliments soient froids pour les mettre au frigo et n’oubliez pas de veiller à bien refermer votre frigo.

Autant de petits habitudes qui vous seront précieuse dans votre nouvelle lutte contre les économies d’énergie. Allez, tout le monde se met au vert !


C’est le printemps, que faire dans sa maison ? Entretien de la maison

entretien maison

C’est le printemps et avec les ponts du mois de mai, vous avez un peu de temps devant vous pour vous occuper de l’entretien de la maison intérieur mais aussi de l’extérieur. Besoin d’une to-do list pour vous organiser ? Pas de problème, nous vous avons concocté un petit programme pour faire le grand ménage et faire le tour de votre maison pour qu’elle soit encore belle et saine pour les années à venir.

Lister les pièces à nettoyer et vérifier

Tout d’abord pour mener à bien votre mission es « grand ménage de printemps », il vous faut lister les tâches à effectuer pièce par pièce.

menage printemps

Commencer par les pièces humides !

Dans la salle de bain, commencez par nettoyer au vinaigre blanc toutes les robinetteries, lavabos, baignoires.
Si vous voyez quelques petites traces noirâtres sur les jointures, passez un coup de mastic blanc (après nettoyage) pour redonner un coup de jeune aux joints.

Faire le grand vide côté tiroir, placard, armoire à pharmacie, jetez les produits périmés. Et oui, il y en a souvent qui s’entassent au fil du temps, notamment quand vous revenez de séjours à l’hôtel avec des petits échantillons de gel douche qui s’accumulent.

Dans la cuisine

Vider le garde-manger, vider les placards également et enlever toutes les miettes qui s’accumulent au fond des tiroirs. Regrouper les produits secs dans des bocaux et les étiqueter, ce sera plus facile à retrouver !

Nettoyer la crédence, vider le congélateur et faire le point sur les produits surgelés (les légumes ne se conservent pas plus de 6 mois).

Jeter un coup d’oeil sous le meuble du lavabo pour être sûr qu’il n’y a pas de petites tâches noirâtres qui apparaissent et qui pourraient être signe d’une fuite d’eau.
Si le mur est vraiment touché par la moisissure ou le salpêtre faites intervenir un professionnel ou traiter vous-même avec les bons produits professionnels anti-humidité que vous pouvez trouver dans les boutiques spécialisées en ligne.


5 conseils pour bien acheter ses vins ! Episode 1

conseil acheter ses vins

Le vin n’a jamais eu autant de succès qu’aujourd’hui avec une consommation de plus en plus qualitative et raisonnée, grâce aux millénials. Mais comment bien acheter ses vins quand on est novice dans l’univers du vin et que l’on ne possède pas de grandes connaissances en dégustation ? Voici 5 conseils à suivre pour bien acheter vos vins et ne pas stocker de vins pour rien !

Avant d’acheter, renseignez-vous sur le millésime

Le millésime a son importance si vous envisagez de construire votre première cave à vin et que vous n’avez pas un budget très important.

Pourquoi le millésime est important ?
Tout d’abord parce qu’il y a effectivement un impact millésime sur la qualité du vin et sur son potentiel de garde. Evidemment si vous êtes plutôt dans un achat de vins plaisir et immédiat, avec des gardes courtes de 2 ans maximum cela n’aura pas trop de conséquence sur le choix des vins.

Mais si vous souhaitez commencer à investir dans de grands crus, le prix des bouteilles va vite monter, aussi vous attendrez que le vin tienne quelques années pour le déguster dans son plein potentiel.

Choisissez vos vins grâce aux guides des vins

Avec internet, l’avantage est que désormais vous pouvez vous aider dans votre sélection de vins, grâce aux avis des internautes passionnés comme experts du vin. Nous vous recommandons également de suivre le guide !

Les journalistes gastronomiques et du vin sont également une source inépuisable de découverte, alors n’hésitez pas à les suivre dans tous les sens du terme : sur leur blog ou dans les magazines ou guides qu’ils soient verts ou rouges. Pour n’en citer qu’un parmi tant d’autres, Bernard Burtschy que l’on retrouve régulièrement dans la rubrique vin du Figaro.

Une fois que vous aurez testé et suivi plusieurs de leurs recommandations d’achats, vous saurez ceux qui partagent les mêmes saveurs gustatives que vous.

Et vous pourrez vous faire plaisir en dégustant un vieux millésime de Saint-Émilion Grand Cru ou de Châteauneuf du Pape.


L’art du fait-maison dans la cuisine et dans les sushis !

Avec la banalisation du goût et des saveurs aujourd’hui on peut trouver toutes les cuisines du monde dans votre assiette, livrées en 30 minutes chrono ! Mais qu’en est-il du fait-maison, le vrai fait-maison j’entend pas seulement l’idée du fait-maison quand on a seulement mélanger deux boîtes pré-emballées et faut réchauffer l’assiette. Pour le sushi ce fait-maison est essentiel car il en va de la fraicheur des produits.

Petite réflexion personnelle, à l’heure du tout prêt à consommer, du tout-en-un, du tout pré-mâché … qui malheureusement enlève le goût et la tradition de la cuisine bien faite.

Le fait-maison dans la restauration

Qu’est-ce que le fait-maison dans la restauration : est-ce un mythe ou une réalité ? De nos jours, ils existent encore bon nombre de restaurants qui ne préparent mêmes pas leur sauce vinaigrette !

label fait maison

Mais que regroupe le label fait-maison ?

Le fait-maison est l’élaboration de plat à partir de produits crus non cuits. Les produits ne doivent pas avoir subi de modification importante comme une cuisson ou même chauffage préalable.
Les fruits par exemple doivent être frais et non épluchés.

Bien sûr le fait-maison ne garantit pas forcément la qualité des produits non plus, mais en général les restaurateurs qui affichent le label le font tout de même dans une optique de qualité (même si certains profitent du coup marketing).

Les sushis sont-ils aussi touchés par le fait-maison ?

Pour les sushis,  le fait-maison est forcément induit dans la fabrication même du produit. Les meilleurs sushis sont souvent préparés par des chefs japonais qui utilisent des produits frais, cela est une des conditions sinéquanone à la préparation de délicieux sushis.

La question ne se pose donc plus pour les mangeurs de sushi, préférez les petits restaurants aux grandes chaines industrielles et privilégier la saveur et la pêche locale et durable pour la préservation des espèces.


Quels sont les outils pour bien gérer une petite entreprise ?

gerer petite entreprise

Quand on est chef d’entreprise et qui plus est TPE ou PME, il est toujours très utile d’utiliser les bons outils pour gérer une petite entreprise dans le but de gagner du temps et d’être plus performante. Quels sont ces outils de pilotage et comment se faire aider quand on a une petite entreprise à gérer et que l’on manque de temps ? Des solutions pour vous aider à gérer le quotidien de votre entreprise.

Quels outils pour bien gérer une petite entreprise ?

Les outils incontournables pour un chef d’entreprise sont des logiciels de gestion commerciale et de facturation. Même de base, ces logiciels de gestion vont vous aider à gérer les facturations de vos clients, les devis et le suivi des paiements. Idéalement certains outils incluent également la gestion de vos stocks et des dépenses ou de vos comptes courants.

Se faire accompagner en gestion comptable

Pour la gestion de la trésorerie, établir vos bilans ou prévisionnels si vous n’êtes pas familier avec les chiffres, il est recommandé de se faire accompagner par une société d’expertise comptable, qui saura mettre les données dans l’ordre et vous soulager les fins de mois notamment quand les charges tombent.

Un expert comptable en plus de gérer vos entrées et sorties, saura vous mettre au courant de l’évolution des textes de lois concernant les entreprises. Notamment lors des démarches à effectuer pour les déclarations ISF ou IRPP ou lors de redressements fiscaux.

Les lois changent tellement rapidement qu’il est toujours bon d’être accompagné pour ces questions là.

Car gérer une petite entreprise n’est pas de tout repos !
L’essentiel étant de se concentrer sur votre prospection commerciale et faire rentrer du chiffre d’affaires plutôt que de gérer les problèmes financiers.

Après si vous vous sentez à l’aise avec les chiffres rien ne vous empêche de gérer vous-même vos tableaux d’analyse de vente, de gestion de planning du personnel etc.

 


Comment choisir un bon revêtement de sols pour votre piscine ?

revetement bord de piscine

Les revêtements de sols que l’on peut mettre autour de la piscine sont nombreux et variés : des revêtements classiques comme les lames de pin aux revêtements plus modernes comme la moquette de pierre, en passant par l’ardoise. Quel bon revêtement choisir autour de votre piscine ou bassin pour passer un bon été ? Voici quelques idées pour redonner un coup de jeune à votre extérieur.

Choisir le revêtement de sols selon son utilisation

Tout d’abord, il vous faudra sélectionner le revêtement de sols selon l’utilisation que vous allez en faire. Est-ce un endroit où le passage sera fréquent ? Vous installez-vous autour de la piscine uniquement pour vous prélasser ou également pour y déjeuner ? 
Avez-vous une cuisine d’été attenante à la terrasse de la piscine ?
Si tel est le cas, vous éviterez de choisir un revêtement de pierres naturelles ou d’ardoises brutes car celles-ci seront rapidement tâchées et abîmées.

moquette pierre revetement sols piscine
photo : www.solinov.fr

Même si il existe des solutions pour rendre étanche et imperméable vos sols extérieurs, nous vous recommandons de mettre autour de votre piscine une moquette de pierre pour une utilisation multiples de votre terrasse.
C’est une solution pratique et efficace sur le long terme car ce revêtement de sols spécifique est un mélange de résine et de granulat de pierre. Il traite à la fois l’esthétique de votre piscine mais également son étanchéité et le drainage de l’eau sur cette zone particulièrement humide.

Adapter la déco autour de votre piscine aux tendances du moment

Vous l’avez vu sur les nouveaux magazines printemps-été de magasins de bricolage, la tendance est à la mode jungle ! Que vous optiez pour pour un revêtement de sol clair ou foncé, vous pourrez toujours  le moduler selon les modes de décoration qui change.

Optez pour le naturel quoi qu’il en soit et le côté brut. C’est la tendance déco extérieure de 2019.

 


Etanchéité toiture : trouver les produits professionnels au meilleur prix !

etancheite toit terrasse

En ce moment avec les pluies éparses, il est bon de se sentir protéger de l’humidité avec un toit bien étanche sur la maison ! Si vous avez des fuites d’eau dans la maison ou des infiltrations d’eau, peut-être devrez-vous revoir l’étanchéité de toiture. Quel budget prévoir ? Peut-on refaire soi-même l’étanchéité de sa toiture ? C’est ce que nous allons voir de suite.

Quelle technique existe-t-il pour votre étanchéité toiture ?

Tout d’abord, il s’agit de définit de quelle étanchéité de toiture vous aurez besoin ? Vos problèmes d’étanchéité vous demandent-ils de revoir toute la sous-toiture de votre maison si votre toit a déjà subit des dégâts importants.

Est-ce que votre problématique d’étanchéité concerne seulement la surface de votre toiture : des tuiles cassées, un problème de fissure au niveau des jointures d’angles de votre toit ou de la cheminée par exemple (cas fréquent comme on peut le voir ici).

Vous devez traiter des problèmes d’étanchéité de votre toit terrasse ? Pour cette particularité, le traitement est différent car l’eau stagne sur le toit et des micro-fissures peuvent à long terme entrainer des infiltrations à l’intérieur de la maison. Mais cela peut endommager gravement votre intérieur avec l’apparition de moisissures.

Quelle solution pour l’étanchéité du toit-terrasse ?

Pour ce problème précis, si vous devez faire intervenir un professionnel du traitement de l’humidité cela peut vous couter jusqu’à 60 euros du m2.

Mais sachez que vous pouvez également effectuer les travaux d’étanchéité de votre toit-terrasse vous-même.
etancheite toit terrasse
En utilisant notamment de nouvelles résines spécialement conçues pour les soucis d’étanchéité de toiture. Comme celle composée à base de résine polyuréthane mono-composant. Elle adhère sur de nombreux supports béton, pierre, métal et permet de stopper très rapidement les fuites d’eau sur votre toit.

Le coût est moindre si vous le faites vous-même, compter dans les 25 euros le kg et 6kg pour traiter un mètre carré. Avec un peu d’huile de coude tout de même 😉 !

 


Quelle vaisselle pour sushis sortir à table ce soir ?

vaisselle sushi

L’art du sushi comme l’art de la table sont très liés. Il existe une multitude de beaux objets, bols et vaisselles pour déguster les sushis à table. Nous vous avons trouvé les dernières tendances côté art de la table japonaise. Tout comme le sushi la tradition est toujours présente dans la vaisselle de table.

Art de la table à la japonaise

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, l’art de la table ne se limite pas aux baguettes seulement pour déguster des sushis ! Et oui, les japonais accordent une importance folle aux objets.
Comme on a pu le voir dans de précédents articles, chaque objet, chaque chose, chaque action a une symbolique, alors pourquoi la vaisselle y échapperait-elle ?

Par ailleurs, en France nombre de marques s’en inspirent et reprennent les codes couleurs de l’art de la table à la japonaise, en passant par des traits jusqu’aux bleus indigo.

Quelle est la tendance vaisselle pour sushis ?

Pour disposer vos sushis préparés par un chef et garder l’aspect frais de leur couleur, rien de tel qu’un plateau blanc ou dans les tons clairs. Comme cette proposition de tendance vu sur le magazine Marie-Claire. Dans l’esprit, less is more, avec ce plateau rond vous n’aurez qu’à déposer vos sushis, seule la qualité visuelle et gustative du produit entrera en jeu.

vaisselle sushis

Toujours dans l’épure, un service complet reprenant les motifs japonais ne se démode pas et ne prend pas d’âge. De quoi savourer encore quelques années, de délicieux sushis délicats.

vaisselle sushis

Pourquoi ne pas non plus tenter l’originalité avec ces petits plats de sushis. D’inspiration yin et le yang, c’est la dualité des saveurs qui s’annoncent.

Disposez les sushis sur un côté et la sauce soja dans l’autre.

vaisselle sushis plat

Pour accompagner votre vaisselle à sushis, déposez délicatement sur votre table basse ou le plateau une petite branche de cerisier.
Cela tombe bien, en ce moment ils sont en fleurs !

 

 

 

 


Connaissez-vous tous les métiers du vin ?

métiers du vin

Il n’est pas rare dans une soirée d’entendre un ami ou un commercial se vanter d’être « œnologue » ou « sommelier » quand il déguste un bon Châteauneuf du Pape. Souvent pour impressionner son assemblée ou pour faire une meilleure vente ! Et bien désormais, si cela se reproduit, vous saurez quelles questions lui poser pour vérifier que cela est bien le cas ! Car après tout, vous connaîtrez un peu mieux les métiers du vin.

Quels sont les métiers du vin les plus connus ?

Dans le secteur viticole, il y a beaucoup plus de métiers que l’on le penser, surtout des nouveaux métiers avec l’arrivée du digital et des femmes de plus en plus présentes dans le monde viticole.

Tout d’abord les métiers de ceux qui travaillent dans la vigne

Le Chef de culture : c’est celui qui gèrent les travaux de la vigne, qui encadrent les équipes et notamment l’ouvrir viticole pendant la taille ou les vendanges.
Dans les petits domaines c’est souvent la seule et même personne qui va gérer ce travail dans la vigne et dans la cave aussi.

métiers du vin

L’ouvrier viticole : s’occupe de l’entretien de la vigne toute l’année : de la taille, au palissage ou les vendanges en vert par exemple quand on veut réduire le rendement des vignes.

Quels métiers travaillent à la cave ?

Le caviste. Il est présent dans la conception du vin dès l’entrée du raisin dans la cave jusqu’à la mise en bouteille. Il s’occupera des remontages, des pigeages, mais aussi sur des parties plus de finalisation avec la mise en bouteille ou l’étiquetage par exemple. Le maître de chai est son responsable direct et dans les petits domaines le vigneron lui-même bien sûr.

Le maître de chai : voici un métier du vin vieux comme le monde. Il suit les différentes étapes de vinification des vins et les assemblages avec le vigneron.

L’oenologue. C’est le chimiste de l’équipe ! Peu de domaines ont les moyens de se payer un œnologue pour un seul domaine, sauf les grands domaines viticoles. Il va accompagner le vigneron dans l’élaboration de ses vins. Il le conseillera pour la partie technique : vinification, élevage mais aussi mode de culture. Par exemple, certains œnologues sont connus pour être plutôt en mode biodynamie d’autres pas du tout.

La suite des métiers du vin par ici …